start2 (2)
30934,30942,30953,
2017-03-09
    
 
 
NOUVEAUTÉS
 
 
MATIÈRES
 
 
CODES - RECUEILS
 
 
FORMATIONS - COLLOQUES
 
 
REVUES
 
 
COLLECTIONS
 
 
WEB TV
 
 
 
 
Biens
Construction
Contrats et obligations
Libéralités
Personnes et famille
Protection de la jeunesse
Responsabilité civile et assurances
Testaments et successions
Affaires
Concurrence, consommation, pratiques du commerce
Contrats
Droit financier, bancaire et comptable
Sociétés
Transports
En général
Impôts directs
Impôts indirects
International privé
International public
Masters droit
Métiers du droit
Droit & économie sociale et solidaire
Paradigme
Promoculture – Larcier
Droit d’auteur et médias
Propriété industrielle
Contentieux administratif et Conseil d’Etat
Cour constitutionnelle
Enseignement, agents de l’état et parastataux
État, Régions, Communautés, Provinces, Communes
Finances publiques
Marchés publics
Nationalité et étrangers
Police, milice
Pénal social
Sécurité sociale
Travail
Sport & Droit
 
 

Le crédit hypothécaire au consommateur

État de la question


Sous la coordination de : Étienne Beguin, Christine Biquet-Mathieu

Editeur : Larcier

L'ouvrage fait le point sur le crédit hypothécaire aux consommateurs après la transposition de la directive européenne 2014/17/EU et la réforme qui s’en est suivie du Livre VII du Code de droit économique.

 
Livre
disponible
160,00 €
 
 
Description
 
 
Sommaire
 
 
Fiche
technique
 
 
Auteurs
 
 
Extraits
 
 
Compléments
 
 
Critiques
 
 
Suggestions
 
 

Coorganisé par les Universités de Liège et de Louvain, ce colloque est l’occasion de faire le point sur le crédit hypothécaire aux consommateurs après la transposition de la directive européenne 2014/17/EU et la réforme qui s’en est suivie du Livre VII du Code de droit économique. Il s’adresse tant aux notaires, avocats et magistrats qu’aux juristes de banques et organismes de crédit.

Le cadre général est d’abord étudié, s’agissant spécialement des nouveautés en ce qui concerne le champ d’application de la législation et la nouvelle distinction entre crédit hypothécaire à but immobilier et crédit hypothécaire à but mobilier. Sont aussi traités le contrôle des prêteurs et des intermédiaires ou encore la Centrale des crédits aux particuliers et le Point de contact central, tous deux logés au sein de la Banque nationale de Belgique.

C’est ensuite la formation du contrat qui retient l’attention, qu’il s’agisse de la publicité, du formalisme requis dans la phase précontractuelle comme de celui requis pour la conclusion elle-même du contrat, des devoirs d’information, de conseil et d’investigation des prêteurs et intermédiaires ou encore des actes notariés de crédit.

Les modalités du contrat de crédit ne sont pas en reste : capital, intérêts, frais et indemnités, contrats adjoints, annexés et services accessoires. Est soulignée l’incidence de la théorie des clauses abusives – logée au Livre VI du Code de droit économique – sur les contrats de crédit hypothécaire.

Les sûretés et la défaillance de paiement sont tout aussi importantes. Dans la matière du crédit hypothécaire, de nouvelles dispositions sont consacrées aux tierces garanties consenties par un consommateur, ce qui n’est pas sans conséquence sur la pratique de l’ouverture de crédit-cadre et des hypothèques « pour toutes sommes » en garantie des dettes d’un autre consommateur. Les clauses résolutoires expresses connaissent elles aussi une nouvelle réglementation.

Pour terminer seront traitées les sanctions, la question du droit transitoire, l’acte notarié en tant que titre exécutoire européen ainsi que la fiscalité directe et indirecte du crédit hypothécaire.