start2 (2)
30934,30942,30944,
2010-10-27
    
 
 
NOUVEAUTÉS
 
 
MATIÈRES
 
 
CODES - RECUEILS
 
 
FORMATIONS - COLLOQUES
 
 
REVUES
 
 
COLLECTIONS
 
 
WEB TV
 
 
 
 
Biens
Construction
Contrats et obligations
Libéralités
Personnes et famille
Protection de la jeunesse
Responsabilité civile et assurances
Testaments et successions
Affaires
Concurrence, consommation, pratiques du commerce
Contrats
Droit financier, bancaire et comptable
Sociétés
Transports
En général
Impôts directs
Impôts indirects
International privé
International public
Masters droit
Métiers du droit
Droit & économie sociale et solidaire
Paradigme
Promoculture – Larcier
Droit d’auteur et médias
Propriété industrielle
Contentieux administratif et Conseil d’Etat
Cour constitutionnelle
Enseignement, agents de l’état et parastataux
État, Régions, Communautés, Provinces, Communes
Finances publiques
Marchés publics
Nationalité et étrangers
Police, milice
Pénal social
Sécurité sociale
Travail
Sport & Droit
 
 

La possession

Editeur : Larcier

Cette édition tient compte des évolutions importantes subies par cette matière. Place est faite à l’évolution et aux ouvertures. Ainsi est abordée notamment la problématique de l’application de la possession aux choses incorporelles.

 
Livre
disponible
139,00 €
 
 
Description
 
 
Sommaire
 
 
Fiche
technique
 
 
Auteurs
 
 
Extraits
 
 
Compléments
 
 
Critiques
 
 
Suggestions
 
 

La possession est une institution séculaire, voire immémoriale. Bien qu’elle soit ancrée dans le fait, les juristes lui ont, de tout temps, reconnu des effets en droit, que ce soit pour des raisons statistiques, de sécurité juridique ou encore de paix publique.

Selon l’enseignement classique, la possession est intrinsèquement liée à la propriété et aux droits réels, bien que le Code civil envisage de manière très ponctuelle la possession de droits de créance et que la possession d’état soit également connue dans notre droit. elle est par ailleurs fondamentalement associée à une certaine « corporalité » puisque l’un de ses éléments constitutifs consiste en la mainmise matérielle sur une chose, même si actuellement certains suggèrent de laisser pénétrer, dans le domaine de la possession, l’incorporel, l’immatériel, l’impalpable.

Le présent traité examine le régime juridique de la possession. il est divisé en deux grandes parties, la première consacrée à la théorie générale de la possession (et de la détention), la seconde à deux de ses nombreux effets : la protection possessoire et l’article 2279 du Code civil. il s’agit de la 3e édition d’un commentaire rédigé initialement en 1979 par les professeurs Claude Renard et Jacques Hansenne, et adapté une première fois, en 1987, par le professeur Hansenne. Sophie Boufflette, l’auteur de la présente édition, a choisi de préserver la plume d’origine, systématique et pragmatique, en intégrant dans le commentaire doctrines et jurisprudences publiées durant les 23 dernières années. 

Tiré à part du Répertoire Notarial.